Logo de la commune de Drom
Drom
Le 11 novembre 2013

SITUATION – CADRE

En l’an 640, on lit, dans les archives religieuses jurassiennes :

« Il est, dans la dernière vallée du Jura, la paroisse de DRUNC » .

01 Vue aérienne

Situé au cœur du Revermont, à proximité de l’agglomération burgienne, Drom a gardé son aspect rural. Pour diverses raisons, l’urbanisation a été bien « maîtrisée » et le village a conservé son cachet. Les engagements actés dans la Charte du Revermont, par les maires des 25 communes du massif et de ses abords, sont pris en considération pour tout projet public, et les particuliers sont incités à s’y conformer. Tout en tentant de gérer au mieux ses équipements et ses services, la municipalité axe aussi ses efforts sur la protection, l’amélioration et la mise en valeur du cadre de vie : enfouissement réseaux, aménagement du cœur de village, amélioration des services à la population, tout veillant à intégrer systématiquement les enjeux du développement durable. Cette politique lui a d’ailleurs valu d’être la plus petite collectivité de France distinguée des « Rubans du Développement Durable« , aux côtés de villes, communautés d’agglomération, départements ou régions.

HABITAT / POPULATION



Jardin britannique

Si la population « officielle»  est de 211 habitants, on en dénombre aujourd’hui 227. Pour 90 résidences principales, on compte une vingtaine de résidences secondaires ou occasionnelles.

Pays de vignes avant le sinistre du phylloxéra, le village a gardé un habitat caractéristique (maisons de « cavets ». Les carrières locales ont fourni de la matière première aux alentours et dans le monde entier : Bourg en Bresse (Préfecture), Lyon, Genève, Paris (dallages de la Défense), Washington, New York, Hong Kong, etc.

Cette même pierre se retrouve dans les maisons du village où elle est de plus en plus remise en valeur, de même que dans les édifices publics : campanile du XVème siècle, presbytère du XVIème / XVIIIème siècle, récemment restaurés.

ACTIVITE

Les trois curieuses

Situé dans le bassin de vie de l’agglomération burgienne (à 15 minutes de Bourg en Bresse), Drom profite de son attractivité. Toutefois, 30 % des actifs travaillent sur place, la moitié d’entre eux vivent de l’agriculture dans cette zone d’A.O.C. pour le Comté. Sur sept exploitations, cinq sont sociétaires de la coopérative de fromagerie locale (désormais célèbre depuis la renaissance du fromage de Clon ), et une autre élève des chèvres et produit ses fromages.

Neuf emplois sont générés par un atelier de mécanique générale (labellisé ISO 9001) et deux par un exploitant forestier. Artistes et artisans d’art sont aussi présents avec une galerie d’art et un professeur de musique. Des assistantes maternelles proposent leurs services aux familles et la commune emploie trois temps partiels (0,66 équivalent temps plein). Plusieurs sites d’extraction de pierre fonctionnent de façon épisodique. Enfin, il convient de ne pas oublier la maîtresse d’école, en charge de la seule classe unique du secteur Bresse Revermont !

Le C.P.I. (Corps de Première Intervention) compte douze pompiers volontaires et dix associations oeuvrent dans divers domaines. Une bibliothèque municipale est à la disposition de la population et le Cinéma Rural Itinérant propose un film récent toutes les trois semaines.

EQUIPEMENT TOURISTIQUE / ATTRACTIVITE

Sentier K.

Partiellement sur le territoire de la commune, le site de Notre Dame des Conches est un des poumons de l’agglomération de Bourg en Bresse. De nombreux visiteurs le fréquentent toute l’année, plus particulièrement aux beaux jours. Sur la crête passe le sentier de Grande Randonnée GR59, et d’autres sentiers sont aménagés dans la vallée, prisés par les randonneurs, vététistes, cavaliers, ramasseurs de fleurs ou de champignons.

Les particularités de la vallée, son relief karstique et ses phénomènes hydrogéologiques, sont mises en valeur par un sentier d’interprétation, à vocation autant pédagogique que touristique, qui draine ainsi des groupes scolaires de tous niveaux (de la primaire à l’université) et des promeneurs en tous genres : piétons, automobilistes, cyclistes, . . . Des visites tous publics sont organisées pendant l’été.

Les inondations, impressionnantes mais maîtrisées, sont aussi un motif de visite lors des crues exceptionnelles dans cette vallée sèche. Un tunnel d’assèchement de la vallée a été mis en service en 1869 ; une deuxième tranche de travaux a été interrompue –puis annulée – par la guerre de 1870 : ces travaux ont quand même été finalisés . . . en 1996 (canalisation des eaux d’inondation vers l’entrée du tunnel) !

La fromagerie et la galerie d’art (peintures et meubles) ajoutent encore à l’attrait de ce bourg.

Le lieu est aussi très attractif pour certains sportifs (cyclotourisme, VTT, cavaliers), et plusieurs manifestations d’envergure ne peuvent pas éviter ce secteur (épreuves ou rallyes automobile, motocycliste, V.T.T, pédestre, cyclotourisme, moto verte).

La vie associative est très intense et, en plus des activités festives occasionnelles, deux manifestations annuelles donnent l’occasion de remplir rues et place du village au printemps (jusqu’à 3 500 visiteurs pour l’exposition/bourse d’échange de mécaniques anciennes) et à la fin de l’été (400 à 600 personnes pour la fête du village).

Logo ATR Drom 002

Village typique du Revermont ayant conservé son identité, Drom se prête tout à fait au tourisme vert. Situé au coeur de ce massif, il est régulièrement cité dans les publications de l’Office de Tourisme de la Communauté de Communes de Treffort en Revermont et les brochures touristiques départementales.

 
Saint du jour :  Ste Cath. de Sienne
Lever : 06h43
Coucher : 21h10
 

monument-aux-morts-de-drom

Image 1 of 71